• Edouard Vuillard, Ker-Xavier Roussel

         Les modernes et le paysage.

     

    30 juin 2017 – 31 décembre 2017

     

    Exposition en coproduction avec le Musée d’art Roger Quilliot, Clermont-Ferrand

    affiche exposition Vuillard - Roussel

    L’exposition sera présentée au musée de l’Abbaye de Saint-Claude de fin juin (début de l'exposition le 30 juin) à décembre 2017. Elle sera ensuite présentée au musée d’art Roger-Quilliot (MARQ), de février à juin 2018.

     

    L’exposition « Edouard Vuillard et Ker-Xavier Roussel – Paysages » présentera une centaine d’œuvres (peintures et dessins, la plupart au pastel) d’Edouard Vuillard (1868-1940) et Ker-Xavier Roussel (1867-1944), deux artistes du mouvement des Nabis, un groupe de jeunes peintres qui cherchent à renouveler la peinture au tournant des XIXe et XXe siècles. Les Nabis ont créé des œuvres majeures de la peinture de la fin du XIXe siècle, représentant souvent des scènes d’intérieur, scènes de vie intime, familiale ou bourgeoise avec des cadrages inédits, des couleurs audacieuses, une manière plus suggestive que réaliste.

     

    Le sujet du paysage n’a longtemps paru qu’illustratif dans la peinture des Nabis, qui ont largement privilégié des sujets d’intérieur. Il est vrai que chez certains artistes comme Félix Vallotton ou Maurice Denis, le paysage occupe une part peu importante. Mais le paysage a inspiré la moitié de l’œuvre de Vuillard, et trois quarts de la production de Roussel ! L’intérêt de construire l’exposition autour de ces deux artistes s’explique par le fait qu’ils furent très proches, dès leur scolarité au lycée Condorcet à Paris et jusqu’à la fin de leur carrière, peignant et dessinant souvent ensemble, d’autant plus que Roussel épousa la sœur de Vuillard. Leurs choix techniques, tant en peinture qu’en dessin, justifient également ce rapprochement : ils utilisent beaucoup le pastel, médium très particulier, ainsi que la peinture à la colle, qui crée un effet mat. L’exposition sera organisée en 4 sections, faisant cheminer le visiteur de manière à la fois chronologique et thématique dans l’œuvre de Vuillard et Roussel. Au début de leur carrière, ils cherchent à renouveler la peinture de paysage en lui appliquant l’esthétique nabie, produisant des scènes d’extérieur très fermées, à l’image de l’atmosphère confinée de leurs intérieurs. Mais très vite se pose la question de l’héritage post-impressionniste, auxquels les peintres-paysagistes ne peuvent finalement éviter de se confronter (Vuillard et Roussel côtoieront souvent Claude Monet jusqu’à la fin des années 1920), et les visiteurs découvriront qu’ils eurent une grande sensibilité face à la nature, cherchant à peindre la lumière comme leurs prédécesseurs impressionnistes. L’exposition permettra également de situer l’œuvre de ces deux artistes par rapport à l’autre grande tendance artistique de cette époque, le symbolisme (qui se pose, traditionnellement, contre l’impressionnisme). Vuillard et surtout Roussel ont souvent oscillé entre ces deux pôles, et les paysages d’inspiration pastorale de Roussel dans les années 1920-1930 sont particulièrement marqués par une atmosphère symboliste. L’exposition s’inscrit dans une véritable actualité muséale et artistique, tant autour des Nabis que du thème du paysage entre 1850 et 1950 : - Deux importantes donations d’œuvres, par les époux Marcie-Rivière et Marlene et Spencer Hays en 2016 au musée d’Orsay viennent de remettre les artistes Nabis sur le devant de la scène ; - En 2017, une exposition intitulée « La nature silencieuse. Paysages d’Odilon Redon » sera présentée au musée des beaux-arts de Bordeaux puis au musée des beaux-arts de Quimper : Redon fut un maître vénéré par les Nabis, et les œuvres réalisées par Vuillard et Roussel au pastel sont souvent des hommages à ce grand artiste, dont le pastel fut un médium de prédilection ; - En 2017 également, le musée d’Orsay ouvrira l’exposition « Le paysage mystique, de Monet à Emily Carr », qui interrogera le genre du paysage en peinture de la fin du XIXe siècle à 1945. L’exposition est susceptible d’obtenir le label « exposition d’intérêt national » délivré par le Ministère de la Culture (dossier en cours d’instruction).

     

    Commissariat :

    - Commissaire scientifique : Mathias Chivot, historien de l’art indépendant, spécialiste de Vuillard et Roussel.

    - Commissaire général de l’exposition à Saint-Claude : Valérie Pugin, directrice du musée de l’Abbaye

    - Commissaire général de l’exposition à Clermont-Ferrand : Amandine Royer, conservatrice et directrice adjointe du  MARQ

    • Musée de l'Abbaye Saint-Claude KerXavier Roussel
Paysage
collection de la donation Guy Bardone  René Genis
      Ker-Xavier Roussel
      Paysage
      collection de la donation Guy Bardone - René Genis
    • Musée de l'Abbaye Saint-Claude Edouard Vuillard
Jardin au chemin blanc
collection de la donation Guy Bardone  René Genis
      Edouard Vuillard
      Jardin au chemin blanc
      collection de la donation Guy Bardone - René Genis