Parcours muséographique

La muséographie s’est inspirée des thèmes présents dans les donations de Guy Bardone et René Genis, en proposant un parcours sur deux étages pour exposer la collection permanente.

 

1er étage
Des Nabis à la salle dédiée aux donateurs

À l’aube de la modernité: cette salle rassemble des œuvres de la fin du XIXe siècle aux années trente autour d’artistes majeurs qui ont marqué ce tournant historique entre la peinture académique et la notion de modernité: Félix Vallotton, Raoul Dufy, Jean Puy, Vuillard et Roger de la Fresnaye.

À proximité, le Salon Bonnard réunit une sélection des plus belles pièces de l’artiste. Huiles, aquarelles, gouaches, lithographie et dessin à la mine de plomb, au total une dizaine d’œuvres sont présentées dans cette petite salle: scènes intimistes, paysages, etc.

Ensuite, la salle Paysages maritimes introduit les artistes de la Réalité poétique: deux huiles sur toile de Roland Oudot et Maurice Brianchon sont accrochées non loin d’autres artistes de l’École de Paris comme Jacques Petit, Dominique Mayet, André Bauchant, Arpad Szenes et Alexandre Garbell.

La visite se prolonge par la salle Dialogue de peintres consacrée aux donateurs – peintres, Guy Bardone et René Genis. Un premier accrochage regroupait des paysages peints à partir des nombreux voyages qu’ils ont réalisés ensemble (Grèce, Arcachon, Jura, Italie, Portugal, Irlande…). L’accrochage actuel réunit des peintures de grands et moyens formats représentant des natures mortes, thème de prédilection de René Genis.

Enfin, lui faisant face, une salle audiovisuelle présente le film – documentaire Paroles de peintres, dédié aux donateurs et réalisé par Philippe Müller.

  • 1er étage
    Salle À l’aube de la modernité
  • 1er étage
    Salle Paysages maritimes
  • 1er étage
    Salle Paysages maritimes
  • 1er étage
    Salle Dialogue de peintres
    (accrochage paysages)
  • 1er étage
    Salle Dialogue de peintres
    (accrochage paysages)
  • 1er étage
    Salle Dialogue de peintres
    (accrochage natures mortes)
  • 1er étage
    Salle Dialogue de peintres
    (accrochage natures mortes)
Voir en plein écran

2e étage
Un jeu entre la réalité du paysage et sa représentation

La salle Paysages s’impose par son architecture intérieure, dotée d’ouvertures sur la nature environnante particulièrement présente. Elle offre un espace d’exposition lumineux et vaste où se côtoient des œuvres révélant la diversité des approches picturales de ce thème: une peinture en surfaces épurées et à la figuration allusive de Pierre Lesieur, les champs picturaux très colorés de Jean Pollet, les empâtements de matière d’André Cottavoz ou encore les représentations empreintes d’art naïf, caractérisées par une minutie apportée aux détails dans les œuvres d’André Bauchant et d’une grande sobriété chez Serge Charchoune.

Dans la continuité de cette salle, deux cabinets d’arts graphiques exposent en permanence des œuvres sur papier. La collection comprenant deux tiers de dessins, des accrochages réguliers permettent au public de découvrir la richesse de ses esquisses, gouaches, aquarelles, estampes… Outre des œuvres sur papier exposées en résonnance avec certaines expositions temporaires (dessins de Jacques Truphémus…), des thèmes et sujets variés ont été présentés: Bonnard et les Nabis, Regard sur la collection, les œuvres sur papier majeures, Nus et figures, Représentations animalières, Entre abstraction et figurations, Brianchon, Bardone et Genis, La fenêtre, Déclinaison autour de l’atelier.

Une salle plus intime intitulée Au spectacle nous permet de découvrir des œuvres associées au thème du théâtre, cher à Albert André, Maurice Brianchon et Jean Pougny.

Enfin, les Natures mortes prennent place dans la dernière salle qui présente des huiles de Paul Guiramand, Paul Rebeyrolle, Bernard Buffet, Francisco Borès, Jacques Villon et Georges Braque, entre autres.

Le parcours proposé au regard des visiteurs est le reflet de deux collections privées rassemblées par des artistes passionnés de peinture, qui deviendront eux-mêmes collectionneurs. Cette particularité offre, outre l’opportunité d’admirer des œuvres importantes d’art moderne, une réelle homogénéité dans les choix qui ont guidé ces artistes vers une famille picturale dont ils se sentaient proches.

Autour de la figure centrale de Bonnard, gravitent des œuvres de leurs amis artistes et des «coups de cœur» pour d’autres peintres de générations différentes, qui témoignent d’une réelle cohérence dans les préférences qui ont été les leurs.

  • 2e étage
    Salle Paysages
  • 2e étage
    Salle Paysages
  • 2e étage
    Cabinet d’arts graphiques 1
  • 2e étage
    Cabinet d’arts graphiques 2
  • 2e étage
    Salle Natures mortes
  • 2e étage
    Salle Natures mortes
Voir en plein écran