Un lieu d’exception,
dans un écrin naturel
Une promenade dans le temps
du Moyen-âge au XXIe siècle

Ce lieu atypique, situé à l’emplacement exact de l’ancienne abbaye de Saint-Claude (XIe – XVIIIe siècle), dans un écrin de verdure, rassemble dans ses murs trois univers différents: la découverte de la collection figurative fin 19e-20e siècles, la sobriété monacale du sous-sol archéologiqueprésentant les vestiges de l’ancienne abbaye et les salles d’expositions temporaires qui proposent régulièrement une programmation qui alterne des expositions d’art moderne et contemporain.

Bénéficiant d’une architecture audacieuse ouverte sur le paysage extérieur, ce musée renferme une collection de peintures et de dessins de la fin du XIXe siècle aux années 1980. Plusieurs générations d’artistes se succèdent autour de Bonnard, Vuillard, Vallotton, Dufy et d’autres peintres affiliés à l’École de Paris dont les peintres donateurs, Guy Bardone et René Genis.

Les espaces intérieurs bénéficient d’une recherche esthétique particulièrement poussée: lignes pures, couleurs claires, matériaux nobles, grandes baies vitrées avec vue sur le paysage montagneux.

Le visiteur progresse, ainsi, dans des espaces ouverts et lumineux avec une incroyable vue panoramique sur la vallée et les montagnes environnantes.

Suivant l’exemple de George Besson – critique d’art sanclaudien, dont la fameuse donation n’avait pu rejoindre sa commune natale comme il l’aurait souhaité – Guy Bardone (né en 1927), peintre également originaire de Saint-Claude, et son ami René Genis (1922-2004), vont constituer à leur tour, pendant cinquante ans, une importante collection réunissant de nombreux artistes de l’École de Paris, qui constitue aujourd’hui celle du musée de l’Abbaye. La donation a été signée par les deux artistes et le maire de Saint-Claude le 4 avril 2002, dans la propriété de René Genis à Bandol.

Auparavant, dès 1994, des sondages avaient été effectués en vue de détecter des vestiges archéologiques susceptibles d’être mis en valeur dans l’ancien Palais abbatial. À partir de 1998, les fouilles programmées et financées par la Direction Régionale des Affaires Culturelles et le Conseil Régional de Franche-Comté permettent à Sébastien Bully et son équipe du CNRS et de l’APAHJ (association pour la promotion de l’archéologie dans le Haut-Jura) d’être officiellement missionnés pour mener ces recherches en 2002.

Ainsi est née l’idée de créer dans ce lieu un musée susceptible d’accueillir la collection constituée par Bardone et Genis. Le musée de l’Abbaye reçoit officiellement l’appellation «Musée de France» en 2004 et le bâtiment est classé monument historique l’année suivante.

Début 2006, les travaux de construction et de réhabilitation débutent, sous l’égide de l’architecte Adelfo Scaranello pour l’ensemble du bâtiment, et de Paul Barnoud, architecte en chef des Monuments Historiques, pour la partie archéologique. Le 25 octobre 2008, le musée est officiellement inauguré.

Musée de l'Abbaye Saint-ClaudeMusée de l'Abbaye Saint-Claude

A place of exception,

In a natural setting

A walk through time From the Middle Ages to the 21st century

This unusual place, situated in the exact location of the ancient abbey of Saint-Claude (11th - 18th century), in a green setting, brings together within its walls three different universes: the discovery of the figurative collection late 19th-20th Centuries, the monastic sobriety of the archaeological underground representing the remains of the ancient abbey and the temporary exhibition rooms which regularly offer a program that alternates exhibitions of modern and contemporary art. With a bold architecture open to the outside landscape, this museum contains a collection of paintings and drawings from the end of the 19th century to the 1980s. Several generations of artists succeed each other around Bonnard, Vuillard, Vallotton, Dufy and other painters affiliated to the Paris School, including the donators Guy Bardone and René Genis. The interior spaces benefit from a particular aesthetic research: pure lines, light colors, noble materials, large windows with views of the mountainous landscape. The visitor thus progresses in open and bright spaces with an incredible panoramic view of the valley and the surrounding mountains. Following the example of George Besson, a Sanclaudian art critic whose famous donation had not been able to return to his native municipality as he wished, Guy Bardone (born in 1927), a painter also from St. Claude, His friend René Genis (1922-2004), will in their turn, for fifty years, constitute an important collection gathering many artists of the School of Paris, which today constitutes that of the museum of the Abbey. The donation was signed by the two artists and the mayor of Saint-Claude on April 4, 2002, in the property of René Genis in Bandol (côte d'azur). Previously, as early as 1994, surveys had been carried out to detect archaeological remains that could be unearthed in the former abbey palace. Since 1998, the excavations programmed and financed by the Regional Directorate of Cultural Affairs and the Regional Council of Franche-Comté allowed Sébastien Bully and his team of the CNRS and the APAHJ (association for the promotion of archeology in the Haut-Jura) to be formally commissioned to carry out this research in 2002. Thus was born the idea to create in this place a museum capable of hosting the collection constituted by Bardone and Genis. The Musée de l'Abbaye officially received the  "Musée de France" logo in 2004 and the building was listed as a historic monument the following year. At the beginning of 2006, the construction and rehabilitation work began, under the aegis of the architect Adelfo Scaranello for the whole building, and Paul Barnoud, chief architect of the Historical Monuments, for the archaeological part. On October 25, 2008, the museum is officially inaugurated.