Fabrique

12 février – 18 mai 2014

Alain Bernardini, artiste en résidence
+ Jules Adler, Bernd & Hilla Becher,
Julien Berthier, François Bonhommé,
Stéphane Couturier, Gilbert Fastenaekens,
François-Victor Jeanneney, Pascal Kern,
Fernand Léger, Maximilien Luce,
Gordon Matta-Clark, Rémi Regazzoni,
Janice Wimmer

L’architecture industrielle a modelé le paysage de la ville de Saint-Claude en se logeant au creux des montagnes environnantes. La présence d’ateliers familiaux, de petites et moyennes entreprises au coeur de la ville, puis leur apparition sur son pourtour, ont profondément marqué son urbanité au sein d’une nature repoussée à ses portes.

Fabrique est une exposition qui tient compte de cet environnement, en le réinterrogeant par le prisme de l’art. Quelles représentations le XIXe siècle donne-t-il du monde du travail, période de révolution industrielle pleine de promesses? Et comment les artistes actuellement s’approprient-ils ce sujet? L’usine — dont la représentation romantique s’attache à la beauté de son architecture — telle un paysage postimpressionniste, laisse place à une peinture plus documentaire et réaliste, dévoilant les hommes au travail. Les grands formats font écho à la peinture historique, la Grande histoire rejoignant celle plus modeste et anonyme du monde ouvrier. L’invitation en résidence d’Alain Bernardini a été une manière d’entrer à l’intérieur des usines, à la rencontre des différents acteurs qui les composent, et de laisser l’art prendre sa place au musée, enrichi de toutes ces expériences. C’est dans ce va-et-vient entre l’institution, l’artiste et la fabrique que se situe le propos de la résidence, puis de l’exposition.
Fabrique en tant que lieu où le travail s’effectue, mais également espace où l’on réalise, où l’on œuvre.

Nos remerciements vont tout particulièrement aux prêteurs: Académie François Bourdon et Ecomusée, Le Creusot; Musée d’art et d’histoire de Cognac; Musée d’Orsay; Centre Pompidou, Paris / Musée national d’art moderne; Musée du Temps, Besançon; Musées de Belfort, donation Maurice Jardot; Fonds Régionaux d’Art Contemporain de Bretagne, Franche-Comté, Lorraine; Artothèque de la Fraternelle; Institut Lumière, Lyon; Collection particulière P. Dony.

Cette exposition a vu le jour grâce au soutien du service arts plastiques de la Drac Franche-Comté pour son aide à la production dans le cadre de la résidence d’artiste au musée, du service des musées de la Drac Franche-Comté, du Conseil Régional de Franche-Comté et de la Communauté de communes Haut-Jura Saint-Claude, et grâce aux entreprises qui ont bien voulu, à divers titres, soutenir les projets d’Alain Bernardini : Signaux Girod (Bellefontaine), Plastorex, Sicométal et Chacom (Saint-Claude).

 



  • Vue de l'exposition
    © Pierre Guenat
  • Vue de l'exposition
    © Pierre Guenat
  • Vue de l'exposition
    © Pierre Guenat
  • Vue de l'exposition
    © Pierre Guenat
  • MAXIMILIEN LUCE
    Acieries près de Charleroi, 1897
    Huile sur bois, 51 x 38,5 cm
    Paris, musée d’Orsay, don d’Oscar Ghez, 1990
    © Musée d'Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
  • FRANÇOIS BONHOMMÉ
    Coulée de fonte à Indret, vers 1864
    Huile sur toile, 125 x 220 cm
    Collection Académie François Bourdon, Le Creusot
    © CUCM, document écomusée, reproduction D. Busseuil
Voir en plein écran