Jacques Truphémus
Tous les blancs possibles

3 juillet – 16 novembre 2014

«Mais ce qui m’intéresse surtout ce sont les blancs de mon atelier. […]. Tous les blancs possibles, ceux des rideaux et ceux des murs, et le retour d’un blanc tournant au bleu fragile de ce mur revenant vers mon atelier. Tous ces blancs avec parfois une touche de rose ou de gris léger de stigmate. Quand de jeunes peintres viennent chez moi, ce sont ces blancs que je leur montre. La peinture doit s’essayer à la limpidité. C’est l’humble leçon que je peux donner…» Jacques Truphémus, 1994

L’exposition personnelle de Jacques Truphémus programmée pour l’été 2014, succède à l’acquisition de deux œuvres en 2013 qui ont permis d’enrichir la collection de la démarche d’un nouvel artiste. Deux ans après l’importante exposition qui lui a été consacrée à Lyon : Jacques Truphémus, Les Trois Lumières, 1951-2011, le Plateau (Lyon), Conseil Régional Rhône-Alpes, le musée de l’abbaye souhaite présenter un aspect plus intimiste de l’artiste qui l’a accompagné de longues années durant : le travail du blanc, avant qu’il intègre des couleurs plus franches dans ses œuvres.

Une sélection d’œuvres dans son atelier à Lyon, complétée par des œuvres du Musée Paul Dini à Villefranche-sur-Saône, de la Galerie Claude Bernard à Paris, et de collectionneurs privés, réunies autour de cette thématique, permettront d’entrer dans son univers pictural proche, à plusieurs égards, de la peinture de Bonnard et de Vuillard.

 



 

 

    Voir en plein écran